Mission green : rapport interne de la Société Générale sur l’Affaire Kerviel

Dans un rapport publié aujourd’hui, et curieusement intitulé “mission vert” (et non mission verte, le “green” étant postposé), l’Inspection Générale de la Société Générale revient en détail sur les opérations effectuées par Jérôme Kerviel. On y lit une foule d’informations intéressantes, pour votre culture (si vous voulez faire pareil et aller aussi en prison), je ne peux que vous le conseiller : Rapport de la Mission Green.

Ce qui choque, c’est cette courbe de P&L consolidé hors positions fictives. Au vu des risques pris dès juin 2007 par Jérôme Kerviel, qui était déjà en perte de plus de 2 milliards d’euros (comme dirait l’amie Ségolène, il aurait mieux fait d’en faire don à la Fondation Erwin Mayer), sauvé miraculeusement par le krach des subprimes en août, je ne peux que retirer tout soutien ou compassion que j’avais à son égard. Il faut vraiment être débile ou malintentionné pour en arriver là. On dirait un boursicoteur de la première heure, qui se plaît à vivre pleinement et longuement avec le marché ou contre le marché selon son humeur. Après un tel drawdown (-85% en un an sur des positions hyper spéculatives en warrants), lorsque je commençai quant à moi à “investir” en 2006, j’eus au moins le mérite de remettre en question ma “stratégie”. Là non. L’ami Kerviel, non content d’avoir effacé sa perte colossale grâce à un facteur accidentel, a joyeusement repris sa martingale, histoire de voir s’il pouvait inverser la courbe. Je doute qu’il se soit amusé à cela s’il s’était agi de ses économies.

Illustration n°2 : P&L de Jérôme Kerviel

Il n’y a plus qu’à espérer que cette déficience ne soit pas trop répandue parmi les traders. Le jeu est à somme nulle (sauf pour les courtiers qui prennent inlassablement leur prime au passage), mais cela ferait vraiment tâche qu’une telle profession soit le vivier de tant de joueurs compulsifs et magouilleurs.

Update du 24 mai : la Mission green vient de publier un second (et dernier) rapport, qui apporte de nombreuses précisions et informations nouvelles. Voir ici le post relatif.

Capital Week le 22, 23 et 24 avril 2008

Vous cherchez des investisseurs ? Vous êtes un business angel ? Jean Ducharne, Directeur de clientèle de Mar-Tech & Finance, et membre du groupe Sphère entrepreneurs sur Facebook, vous présente Capital Week :


Pour ma part, je serai (hélas ?) au Mexique ! Qu’à cela ne tienne, j’attends de pied ferme la prochaine édition.

La méthode alpha pour l’apprentissage de la lecture

A l’heure où nos politiciens se complaisent de propositions relativement creuses pour améliorer l’enseignement à l’école primaire, je vous propose de découvrir la méthode alpha d’apprentissage de la lecture. J’ai moi-même appris à lire avant la classe préparatoire (la toute première ;-), et suivant la méthode syllabique, avec une efficacité suffisante pour que je me souvienne très bien des semonces de mon institutrice qui me reprochait alors de “lire trop vite”… Notament les poésies, que je débitais à une vitesse effarante. Il y a à mon avis un énorme potentiel pour améliorer la situation en France. La lecture est une compétence fondamentale qui à mon avis est déterminante pour le succès dans les autres disciplines.

Ce petit reportage (effectué dans l’école de mon cousin vaudois) pourra vous inspirer quelques idées de business (crèches/maternelles haut de gamme, formation des parents et des enseignants à des méthodes efficaces), des pistes pour faire avancer l’éducation, ou tout simplement un aperçu de ce qui se fait ailleurs.

Remise en question de l’Indice de Masse Corporelle

Vu sur un blog assez original : http://www.le-toubib-est-generaliste.net/article-13590333-6.html

La plupart des gens, y compris (surtout ?) parmi les médicaux, admettent comme naturelle et évidente l’idée que l’augmentation de poids, de l’IMC (indice de masse corporelle, poids / taille²) est directement liée à un risque général, et à une diminution de l’espérance de vie. La “norme” serait de 19 à 25 pour cet IMC. Problème : comment cette fourchette a-t-elle été déterminée, il y a des années de cela ? Au pifomètre. Aucune base scientifique. Consensus, dit-on.

Or, on a eu quelques remises en cause de ces certitudes depuis deux ans (voir ici). Et voici qu’un article sorti dans le journal américain de cardiologie vient confirmer ces doutes (Galal et coll). L’équipe a repris 5 950 dossiers de patients coronariens ou suspects de l’être (âge moyen 61 ans + ou – 13) pour voir la mortalité dans cette population théoriquement à haut risque, sur un suivi de 6 ans. Il ressort de l’étude qu’IMC et mortalité sont effectivement liés, mais de façon inverse à celle attendue !
– en dessous de 18,5 d’IMC, la mortalité a été de 39% et le risque relatif de 2,4
– pour un IMC considéré comme “normal” en théorie, compris entre 18,5 et 25, la mortalité a été de 35%
– pour un IMC définissant soi-disant une surcharge pondérale, entre 25 et 30, la mortalité a été de 24%, risque relatif de 0,65
– pour un IMC supérieur à 30, obésité d’après la théorie, la mortalité a été de 20%, risque relatif de 0,61

Ce qui confirme les doutes que l’on pouvait avoir avec 10 secondes de réflexion : dans les pays développés, on est de plus en plus gros, et on vit de plus en plus vieux. Ce qui confirme qu’il faudrait, en se basant sur des preuves, et non sur du ” con en sus”, déplacer la fourchette de l’IMC vers le haut, certains suggérant une normale comprise entre 22 et 30. Ce qui ne ferait bien sûr pas les affaires des industriels du médicament qui tentent depuis des années d’imposer la notion de multiples facteurs de risque ou de syndrome métabolique sans le moindre début de commencement de preuve de leur répercussion sur ce qui compte, morbidité et mortalité globale (qualité et espérance de vie).

La médecine est infinie, et le doute est notre lumière.

When Nintendo’s chief speaks about the Wii

Nintendo’s CEO Satoru Iwata doesn’t discuss it much, his roots are in game development – so when he speaks about innovation, it’s coming from the mind of gamer, not just a chief executive.

Check out Gamespot’s interview with Iwata, and note his thoughts on digital distribution via the Virtual Console: “When making games, though, you come up with a lot of fun ideas that could sell for ¥500 (about $4.70). Well, if there were a forum for releasing that ¥500 single idea into the market now, maybe the idea would grow into something that could be used as a full packaged game in the future. That’s off in the future.”

La pensée du jour avec Sir Winston Churchill

We make a living by what we get, we make a life by what we give. — Sir Winston Churchill

(more…)

Facturez des portes, et vous vendrez des fenêtres

No Windows, No Gates,
It is OPEN.
No Bill, It is FREE.

Les échanges entre Jérôme Kerviel et Moussa Bakir, selon le NouvelObs

A en juger par la pauvreté du style d’écriture, ces deux hommes semblent plus à plaindre qu’à blâmer. Ils ressemblent à des petits enfants qui ont fait une bêtise et qui attendent dans l’angoisse que leurs parents la découvre. De combien de fessées vont-ils écoper ? (more…)

Note2be.com note les profs et déclenche la polémique

Un site Web 2.0 participatif pour noter ses professeurs. Voilà une excellente idée qui était sous notre nez depuis notre plus tendre enfance (à nous tous, élèves maltraités et victimes de tant d’injustices), mais que nous n’avons pas su saisir.

J’attends tout de même de voir ce qu’en dira la CNIL. Le fait de nommer les gens pourrait très bien être illicite (ce que je comprendrais tout à fait vu les conséquences potentiellement diffamatoire).

Parce qu’il était temps que le système éducatif se clientélise, je pense que cette initiative va dans le bon sens et concrétise l’une des bonnes idées du rapport Attali. On ne peut plus longtemps faire croire à un quelconque sanctuaire de l’éducation nationale, lorsque l’on voit que la notation du corps enseignant apporte de réels bénéfices tant pour aller de l’avant dans le bon sens, optimiser les ressources, et se séparer des mauvais éléments. Dans de nombreuses Grandes Ecoles (dont Telecom EM), cela est pratiqué à chaque fin de semestre, avec d’indubitables répercussions favorables pour les promotions suivantes.

Note2be va plus loin car les évaluations sont publiques, ce qui permet une plus grande transparence pour tout le monde, et aux premiers intéressés de savoir précisément ce qui se dit d’eux. Il me semble que la meilleure des réponses n’est pas de faire un “contre blog”, comme http://contrenote2be.unblog.fr/, mais de se remettre en question si réellement des élèves n’ont pas apprécié certaines choses. Je ne vois pas pourquoi le système d’évaluation par les clients ne serait pas adapté aux profs. Ils ont tout à y gagner professionnellement (voilà enfin une opportunité d’avoir du feedback sur sa compétence). Il y a des entreprises qui payent même leurs clients pour obtenir ces précieux retours. Dans le cas où les notes seraient délibérément haineuses ou malintentionnées, je ne doute pas que l’on remarque immédiatement leur inconstructivité et y accordions peu de crédit.

Je trouve également cette expérience intéressante d’un point de vue sociologique : assistera-t-on à un syndrome de Stockholm de la part des élèves ? Si je devais personnellement noter tous les professeurs que j’ai eus depuis la maternelle (ce n’est pas si stupide que cela de remonter jusque là, je me souviens bien de certains), je pense que 70% recevraient une évaluation positive, 20%  une neutre, et 10% une franchement négative. Si des professeurs sont unanimement reconnus comme des moutons noirs, ce sera pour eux une formidable opportunité d’en prendre conscience et de rebondir. Trop d’entre eux ont oublié qu’ils étaient avant tout au service des élèves.

Le Roi et le Jardin

« Il y avait un jour un roi qui avait planté près de son château toutes sortes d’arbres, de plantes et de fleurs et son jardin était d’une grande beauté. Chaque jour, il s’y promenait: c’était pour lui une joie et une détente. Un jour, il dût partir en voyage. À son retour, il s’empressa d’aller marcher dans le jardin. Il fut désolé en constatant que les plantes et les arbres étaient en train de se dessécher. Il s’adressa au pin, autrefois majestueux et plein de vie, et lui demanda ce qui s’était passé. Le pin lui répondit: ” J’ai regardé le pommier et je me suis dit que jamais je ne produirais les bons fruits qu’il porte. Je me suis découragé et j’ai commencé à sécher.” Le roi alla trouver le pommier : lui aussi se desséchait… Il l’interrogea et il dit: ” En regardant la rose et en sentant son parfum, je me suis dit que jamais je ne serais aussi beau et agréable et je me suis mis à sécher.” Comme la rose elle-même était en train de dépérir, il alla lui parler et elle lui dit: “Comme c’est dommage que je n’ai pas l’âge de l’érable qui est là-bas et que mes feuilles ne se colorent pas à l’automne. Dans ces conditions, à quoi bon vivre et faire des fleurs ? Je me suis donc mise à dessécher.” Poursuivant son exploration, le roi aperçut une magnifique petite fleur. Elle était toute épanouie. Il lui demanda comment il se faisait qu’elle soit si vivante. Elle lui répondit: ” J’ai failli me dessécher, car au début je me désolais. Jamais je n’aurais la majesté du pin, qui garde sa verdure toute l’année; ni le raffinement et le parfum de la rose. Et j’ai commencé à mourir mais j’ai réfléchi et je me suis dit: ” Si le roi, qui est riche, puissant et sage, et qui a organisé ce jardin, avait voulu quelque chose d’autre à ma place, il l’aurait planté. Si donc, il m’a plantée, c’est qu’il me voulait, moi, telle que je suis.” Et à partir de ce moment, j’ai décidé d’être la plus belle possible !” »

Auteur inconnu

Tout sur l’affaire Société Générale

Le blog Duo&Co a repris et commenté les déclarations de Jérôme Kerviel concernant ses opérations :

http://duoandco.blogspot.com/2008/01/jrme-kerviel-reconstitution-des-faits.html

A défaut d’éléments contradictoires, il semble que les thèses relatives aux subprimes soient désormais à écarter. Vu les explications concernant le back et le middle office, je conçois tout à fait que ce trader ait pu ainsi déjouer les protections. Fait notable, il apparaît que les pertes ont été réalisées seulement début janvier 2008 ! L’année 2007 fut quant à elle fastueuse pour ce trader (1,4 milliard de profit soit un quart du bénéfice global du groupe). Je m’imagine tout à fait à sa place (surtout en 2007 :-), même si depuis mes pertes instructives lors de mes débuts sur les marchés, j’ai pris mes distances avec le trading directionnel.

A ce sujet, je ne saisis toujours pas pourquoi personne jusqu’à présent n’a reproché à Jérôme Kerviel d’avoir dévié de ses prérogatives d’arbitragiste (un arbitragiste n’est pas censé prendre des positions à la hausse ou à la baisse !) pour devenir trader exotique voire prop trader. Qu’il ait couvert ses opérations de manière fictive est une chose, qu’il les ait couvertes avec des opérations appartenant d’un domaine du trading qui n’était pas le sien aurait dû dès le départ (début 2007) interpeller le back office. A moins qu’il n’y ait eu de complaisance délibérée. Quand on ne trade pas avec son argent, le risque n’a jamais la même signification et au vu des bonus escomptés, le jeu peut en valoir la chandelle.

Maintenez vos drivers ATI Mobility à jour grâce à DH Mobility Modder

Voici un outil indispensable pour ceux qui auraient un ordinateur portable avec une carte graphique ATI, et dont les drivers ne seraient pas mis à jour par leur OEM. Si vous ne voulez pas rester avec la version qui vous a été livrée par défaut, il est possible de passer outre les dispositions d’ATI qui restreignent l’accès aux drivers ATI Mobility disponibles sur leur site.

Il suffit pour cela d’utiliser DH Mobility Modder, écrit par un développeur bienveillant du nom de Ruud Keteloors. Cela se passe par ici. Après avoir téléchargé les drivers complets version Desktop, le modder modifiera les fichiers d’installation pour vous permettre de les installer proprement sur votre machine.

Espérons qu’à l’avenir les OEM opteront tous pour plus de transparence, ainsi que l’ont déjà choisi ces fabricants:

  • Alienware
  • Arima
  • Clevo
  • ECS
  • Eurocom
  • Falcon Northwest
  • FIC
  • Fujitsu Siemens
  • HyperSonic PC
  • Mitac
  • MSI
  • NEC-CI
  • Pro-Star
  • RockDirect
  • Sager
  • Uniwill
  • Velocity Micro
  • VoodooPC

Welcome

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Bonjour à tous.

Cela devait arriver, et cela arriva. La Fondation Erwin Mayer a désormais pignon sur Web.

C’est un proverbe médiéval riche de sens mais souvent mal compris qui a guidé mes pas :

« Charité bien ordonnée commence par soi-même. »

Humaniste, je défends ardemment tout ce qui peut contribuer à l’amélioration du bien-être global. Si, comme Bill Gates, je me réfère à Adam Smith et David Ricardo pour encourager que chacun fasse ce qu’il sait faire de mieux, je n’oublie pas qu’avant d’écrire son célèbre Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations (1776), dans dans La Théorie des Sentiments Moraux (1759), le premier de ces brillants économistes a également eu la clairvoyance de reconnaître que l’homme prend d’abord plaisir à s’intéresser à la fortune de son prochain.

La Fondation Erwin Mayer a donc pour vocation d’être le point de convergence entre trois piliers de la création de richesse : l’Idée, l’Innovation, l’Investissement, et la finalité solidaire d’une accumulation capitaliste des biens.

En ouvrant ce weblog, j’ai tenu à vous associer dans cette passionnante aventure intellectuelle, prolifique et avant tout humaine. N’hésitez pas à réagir aux fruits de mes recherches que je vais partager avec vous, ainsi qu’aux tribunes parfois volontairement provocantes qu’il m’arrivera d’écrire.