Les claviers : goulots d’étranglement de la sécurité ?

Des chercheurs du laboratoire de sécurité et cryptographie de Lausanne ont mis en évidence la vulnérabilité de nos chers claviers à de “simples” détecteurs de radiations électromagnétiques.
Cela fait froid dans le dos. J’avais lu il y a quelques années un article sur les récepteurs à ondes courtes qui si je me souviens bien permettaient notamment de récupérer à distance l’affichage d’écrans cathodiques (pour regarder la télévision de vos voisins par exemple :-), là cela va un peu plus loin puisque les claviers sont notablement utilisés pour saisir nombre d’informations sensibles. Bien évidemment, la prouesse ici est qu’il s’agit de claviers filaires (c’est tout de suite plus facile pour les claviers sans-fils).

Je crois que la solution est de trouver un domaine de 40 hectares sympa où vous pourrez construire une cage de Faraday où vous calfreutrer.

Via l’électron libre.

1 comment for post “Les claviers : goulots d’étranglement de la sécurité ?”

  1. Julien
    30 November 2008 | 08:17 AM

    Bon, ben j’ai plus qu’à installer mon bureau dans une chambre anéchoïque elle même protégée par une cage de Faraday installée dans un bunker à 100 mètres sous mon jardin…

Leave a comment